Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Euph
Messages : 17
Inscription : 15/05/2017

Candidature d'Euph

le Mar 16 Mai 2017 - 23:02
Bonjour/Bonsoir membres de NiGhtMare.

Je me tourne vers vous pour avoir une chance de rejoindre vos rangs au sein de NiGhtMare.

Dans un premier temps parlons de la personne jouant cette superbe Iopette.

IRL

Je m'appelle Guillaume, j'ai actuellement 22 ans depuis peu, j'ai l'immense chance d'habiter dans le nord-est de la France ! Plus précisément à Sarreguemines une petite ville proche de Metz.
Je suis encore qu'un simple étudiant cherchant à devenir un ingénieur en efficience énergétique ce qui m’amène également à vivre sur Nancy une ville où je passe la moitié de mon temps pour les études.
Que dire d'autres.... je n'ai pas de réelle "passion" disons que ce que j'aime c'est d'apprendre de nouvelles choses, je suis curieux en général.
J'ai également d'autres occupations comme la course à pied (depuis peu) ou encore des passes temps plus basés sur le PC comme LoL, CS ou encore Paladin avec mon super pote Yawaio.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur moi passons à mon personnage principal.

In-Game

Je joue à Dofus depuis maintenant environ huit ou dix ans et je n'ai toujours joué qu'une seule et même classe, le iop. Je n'aime pas trop réfléchir et je préfère foncer tête baissée dans le tas quitte à me louper, en témoignerons mes dizaines de tentative comte loupées...

Je ne viens pas d'Hécate à la base, je suis une âme ayant grandi sur Brumaire qui après des années passées sur ce serveur avait envie de changer d'air afin de faire de nouvelles rencontres.

Cela fait donc environ un an que je suis ici, à mon arrivée sur Hécate j'ai rejoint une guilde durant un mois mais je ne me souviens plus trop du nom, j'ai quitté cette guilde car elle était devenue morte et plus personne ne se connectait. J'ai ensuite fait la connaissance d'Istrah qui m'a accueilli dans sa guilde qui s'appelait Deus Bellum à l'époque. Je suis resté plus de huit où neuf mois chez eux franchissant quelques périodes ou il n'y avait pas grand monde, ce qui montre que je sais rester fidèle à ma guilde même durant les durs moments. Durant ce même temps j'ai passé la plupart de mon temps à jouer avec Yawaio avec qui nous avions monté une team de quelques personnages, j'ai donc en ma possesion ma Iop, une Énu, un Éca et trois cras. Car oui, je ne suis rien de plus qu'un joueur PvM je n'aime pas le PvP car je suis plutôt nul et cela ne me passionne pas du tout, mon seul objectif dans dofus et de combattre le plus de monstre possible et d'optimiser mes personnages.Et c'est là que vient la partie la plus sensible, j'ai arrêté Dofus depuis septembre pour mes études et j'ai décidé de rejouer dans mon coin pour passer le temps. N'ayant plus aucuns stuff j'ai dû me contenter de 20 M afin de pouvoir rejouer un peu par mes propres moyens.

Mes personnages ne sont donc vraiment pas bien stuff, la plus par sont en pano CM lvl 200 n.n mais cela ne m'empêche pas d'être autonome, je compte farmer et encore farmer parce que j'aime ça afin de faire revenir mes personnages là où ils étaient ! Au top du top niveau PvM.
 
Alors pourquoi vous ?

Avant tout pour rejoindre la personne avec qui j'ai le plus joué ces dernières années votre super sram numéro un du ladder koli Yawaio. Mais également pour faire de nouvelles connaissances et jouer avec certains d'entre vous quand je serais remis de ma phase chêne mou. De plus je connais quelques-uns de vos membres comme Kp-Hell avec qui j'ai pas mal joué sur d'autres jeux et avec qui je m'entends bien ainsi que Sram Sympa qui est vraiment sympa et avec qui j'ai pu également échanger.De plus vous êtes présent sur le serveur depuis très longtemps ce qui prouve que vous êtes un groupe stable et c'est ce que je cherche car je n'aime pas changer de guilde toutes les semaines.En bref j'aimerais rejoindre des amis et m'en faire des nouveaux avec qui je pourrais aussi bien partager des moments sur Dofus que sur d'autres jeux!

Je vous laisse avec une petite photo de ma Iop



PS: Merci d'avoir pris le temps de lire et si vous avez d'autres questions je reste disponible ici ou en jeu.
avatar
Invité
Invité

Re: Candidature d'Euph

le Mar 16 Mai 2017 - 23:06
*Morgiane reine des questions pertinentes*
Coucou
Pourquoi 3 crâs Surprised ?
avatar
yawaio
Membre
Membre
Messages : 223
Inscription : 10/03/2016
Age : 20
Localisation : [5,7]

Re: Candidature d'Euph

le Mar 16 Mai 2017 - 23:09
contre il est moche



*pour bien sur sinon il va pleurer*
avatar
tueurdemc
Admin
Admin
Messages : 1082
Inscription : 02/11/2014
http://nightmare.graphforum.com

Re: Candidature d'Euph

le Mar 16 Mai 2017 - 23:22
Bonsoir,

t'as pas le niveau skin requis pour Night (7/10).

Cdlt
avatar
Invité
Invité

Re: Candidature d'Euph

le Mar 16 Mai 2017 - 23:36
@tueurdemc a écrit:Bonsoir,

t'as pas le niveau skin requis pour Night (7/10).

Cdlt

Spoiler:

QU'EST-CE QUE LA BEAUTE ?
                                par Marc-Alain Descamps

La beauté est quelque chose d’inutile, sans lequel on ne pourrait pas vivre.
C’est une des catégories de la pensée humaine avec le Vrai et le Bien.
Pour la psychologie, le beau est une donnée première et une expérience vitale. Tous les individus et tous les groupes humains savent ce qu’est le beau, même s’ils ne sont pas d’accord sur ce qui est beau.

La beauté commence par une sensation pour devenir un jugement et se transcender dans une expérience esthétique.

1.        La sensation de beauté nous fait découvrir que seuls deux de nos cinq sens (la vueet l'ouïe) provoquent l'expérience du beau et ont engendré des arts (dessin, peinture... ou chant, musique...). Les contacts (massages et caresses), les goûts (gastronomie) et les odeurs (parfumerie) ne donnent lieu qu'à des sensations agréables. Or le beau n'est pas l’agréable, mais apporte quelque chose de plus, comme de l’admiration et parfois du ravissement.

    La confrontation avec les valeurs supérieures est toujours une épreuve, comme la palpation du divin dans l'expérience mystique. Elle est une telle remise en cause qu'elle n'est pas dénuée de terreur et d'horreur lorsqu'on retombe dans son petit niveau humain. Approcher ne serait-ce qu'un instant de l'idéal peut être désespérant. "La définition du beau est aisée : c'est ce qui désespère" (Valéry). Un artiste de valeur n'est jamais satisfait de ce qu'il a réalisé, seuls les cabotins et les barbouilleurs sont contents d'eux-mêmes. L'impossibilité de fixer l'idéal dans la matière peut dévorer une vie. "La beauté ne ravit pas : elle ravage" (Montaigne). Combien de vies d'artistes emportés par ce mal qui les ronge en sont le vivant témoignage, à commencer par Vincent Van Gogh. Mais Alfred de Musset, qui a insisté sur le caractère tragique de la création, l'a toujours conçue comme un accouchement. Les deux aspects sont intimément liés, la souffrance et la joie. L'artiste, qui enfante une oeuvre, en a la délivrance dans la douleur.
     La sensation que c’est beau  peut arriver soudain en allant au concert ou en entendant « trois petites notes de musique », en regardant un paysage, un jardin, un bouquet ou une fleur, en apercevant un visage humain d’enfant, de femme ou de vieillard, en visitant un palais ou un temple, ou en allant au cinéma … Et l’on s’écrie aussitôt « Oh que c’est beau !», ce qui est un jugement.

 2. Le jugement de beau affirme cette présence. "Le beau est l'objet d'une satisfaction désintéressée et libre" (Kant). Le beau ne sert à rien, il s’impose sans qu’on puisse le démontrer, mais l’on ressent le besoin impérieux de l’affirmer et parfois de le faire partager, même si l’on n’y arrive pas toujours. Le choc est premier et que ce n'est qu'après, en voulant le communiquer à autrui, qu'on l'affirme comme universel.
     Mais alors tout le monde se heurte aux objections de la variété des objets beaux. Montaigne objectait que certains trouvent beau un nez plat et large, des lèvres grosses et enflées, alors que pour d'autres ce sont des grandes oreilles ou des dents rougies ou noircies. Et Voltaire trouvait spirituel de se moquer du galimatias des penseurs parce que pour un nègre de Guinée le beau est une peau noire huileuse, des yeux enfoncés, un nez épaté et que pour un crapaud c'est sa crapaude.
    Ce qui nous sauve est le goût ou faculté de juger intuitivement et sûrement des valeurs esthétiques en particulier en ce qu'elles ont de correct ou de délicat. Et notre goût s’est élargi à la terre entière depuis Montaigne et Voltaire.

Nous distinguons bien des catégories.
    Le joli n'a pas la grandeur du beau, il amuse un instant sans émouvoir vraiment. Le gracieux est gratuit, il nous fait librement don de son harmonie. La grâce est le frisson de l'immatérialité qui passe à travers la matière, par la transparence de l'idée dans la forme. Le sublime est-il le superlatif du beau ou son dépassement ? Etymologiquement il est le plus haut degré, mais il est aussi ce qui dépasse infiniment. Il met en jeu le sentiment de l'infini et impose le respect. Le sentiment du sublime est inhérent au Transpersonnel. Le beau charme, alors que le sublime émeut. L’expérience du sublime peut être donnée par la vue de l’océan et de ses tempêtes, des sommets enneigés des montagnes qui se dévoilent soudain très haut dans le ciel, par une marche dans le désert (de sable ou de neige) et surtout par la contemplation du ciel étoilé la nuit (en s’allongeant sur le sol pour le regarder pendant au moins une heure).

3. L'émotion est pour le Transpersonnel la part importante. Elle peut naître dans la création, l'interprétation et la contemplation.  La joie et l'émerveillement peuvent être le lot du créateur. L'interprète en reproduisant une oeuvre lui donne une nouvelle vie. Dans la contemplation, on est d'abord subjugué par un choc émotif intense, puis emporté par l'enthousiasme, on communie avec l'élan de l'oeuvre et l'on peut entrer en extase. Alors peut se déclencher une expérience transpersonnelle avec l'entrée dans un état non-ordinaire de conscience (ENOC). Lors du premier contact, on est écrasé, stupéfié, avec un trouble de l'esprit. Puis on se sent comblé, comme si  on l'attendait depuis longtemps. Après viennent la joie et l'exultation. C'est enfin là ! Et l'on comprend que ce qu'apporte le beau est plus une joie qu'un plaisir. On ne peut plus se détacher de la beauté, on la veut permanente, sinon éternelle. L'âme enchantée du violon a créé le sortilège de l'âme.

    Cette émotion se mue en un ravissement. On est ravi au deux sens du terme : enchanté, comblé, parfaitement satisfait,  mais aussi arraché, enlevé comme par un rapt. Alors cette merveilleuse exaltation peut nous emporter hors de nous-même jusqu'à l'extase, selon l'aveu de Baudelaire : "Dès les premières mesures je subis une de ces impressions heureuses que presque tous les hommes imaginatifs ont connues par le rêve dans le sommeil. Je me sentis délivré des liens de la pesanteur et je retrouvais par le souvenir l'extraordinaire volupté qui circule dans les lieux hauts... Ainsi je conçus pleinement l'idée d'une âme se mouvant dans un milieu lumineux, d'une extase faite de volupté et de connaissance et planant au-dessus et bien loin du monde naturel. Sensation de béatitude spirituelle et physique... lumière intense qui réjouit les yeux et l'âme jusqu'à la pamoison... Ma volupté a
vait été si forte et si terrible que je ne pouvais m'empêcher d'y retourner sans cesse."
    Le ravissement esthétique est effectivement la première forme fruste de l'extase. Il est très répandu et bien des personnes y ont eu accès au moins une fois dans leur vie. Mais l'expérience esthétique est à l'extase ce que l'orgasme est à l'expérience mystique.

Nous proposons d'appeler TRANSCRET la transparence du réel, le surgissement de l'invisible à travers le visible.  Le transcret n'est ni abstrait ni concret, ni irréel ni platement réel, mais surréel. Il est ce qui mène directement au surconscient ou état supérieur de conscience. Ce qui transparaît dans le donné à voir renvoie à un au-delà. Le transcret est ce qui permet de voir une Transcendance dans le plus humble objet par le rapport caché/dévoilé qui est celui du divin.  Il nous parait constitutif de la condition humain qui secrète un espace et vit le regard tendu, au loin, vers un horizon.

Le message est d'emblée cosmique et ne peut être compris que dans l'ordre symbolique, il est accès à la Totalité et au miroitement de l'Un dans la transparence de la lumière.

La définition que nous adoptons est : le beau est la splendeur de l'Etre, l'éclair fulgurant de la Perfection. Il est le marqueur spécifique qui signale, comme un clignotant, la présence d'une Valeur que nous détaillons ultérieurement en Bien, Vrai, Juste... Dans l'Etre, ce qui est conforme est vrai, ce qui est parfait est bien, ce qui est splendide est beau. Il se signale par une luminosité qui nous émeut et nous permet de reconnaître son surcroît de présence dans l'objet qui nous charme et nous envoûte. Un éclat fugitif nous indique cet effet de miroir. C'est que l'invisible vient de transparaître un l'instant à travers le visible. Comme dans le koan Zen la beauté est le doigt qui montre la lune : par l'émotion qu'elle suscite en nous, elle nous renvoie à autre chose. Hélas, le plus souvent nous oublions le renvoi et restons fasciné par l'objet beau, en regardant le doigt comme un chien.

Bien des auteurs ont tourné autour de cette définition du beau,
comme l'invisible manifesté par le visible :

"la vertu qu'a l'invisible de nous causer un plaisir désintéressé" (Jouffroy),
"la contemplation des choses indépendantes du principe de raison" (Schopenhauer),  "Lorsque le beau apparaît immédiatement à la conscience dans la réalité extérieure, alors l'idée n'est pas seulement vraie mais belle. Le beau se définit donc comme "la manifestation sensible de l'idée » (Hegel).

Bien plus difficile est le projet de définir le beau par l'analyse de ses parties : "l'ordre régi par les nombres" (Pythagore), "l'ordre uni à la grandeur" (Aristote), "l'arrangement et la proportion" (Bossuet), "l'unité de la multiplicité, l'accord des éléments d'une diversité, l'harmonie d'une heureuse proportion" (Leibniz), "l'unité dans la variété" (Kant), etc.

Qu’est-ce donc que le beau pour moi ?
avatar
Henk
Membre
Membre
Messages : 502
Inscription : 17/01/2015
Age : 19

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 0:00
pote de yawa ://///////
avatar
yawaio
Membre
Membre
Messages : 223
Inscription : 10/03/2016
Age : 20
Localisation : [5,7]

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 0:17
oe slt slt c mwa
avatar
Terra
Membre
Membre
Messages : 546
Inscription : 08/11/2014

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 2:38
@Morgiane a écrit:
Spoiler:

QU'EST-CE QUE LA BEAUTE ?
                                par Marc-Alain Descamps

La beauté est quelque chose d’inutile, sans lequel on ne pourrait pas vivre.
C’est une des catégories de la pensée humaine avec le Vrai et le Bien.
Pour la psychologie, le beau est une donnée première et une expérience vitale. Tous les individus et tous les groupes humains savent ce qu’est le beau, même s’ils ne sont pas d’accord sur ce qui est beau.

La beauté commence par une sensation pour devenir un jugement et se transcender dans une expérience esthétique.

1.        La sensation de beauté nous fait découvrir que seuls deux de nos cinq sens (la vueet l'ouïe) provoquent l'expérience du beau et ont engendré des arts (dessin, peinture... ou chant, musique...). Les contacts (massages et caresses), les goûts (gastronomie) et les odeurs (parfumerie) ne donnent lieu qu'à des sensations agréables. Or le beau n'est pas l’agréable, mais apporte quelque chose de plus, comme de l’admiration et parfois du ravissement.

    La confrontation avec les valeurs supérieures est toujours une épreuve, comme la palpation du divin dans l'expérience mystique. Elle est une telle remise en cause qu'elle n'est pas dénuée de terreur et d'horreur lorsqu'on retombe dans son petit niveau humain. Approcher ne serait-ce qu'un instant de l'idéal peut être désespérant. "La définition du beau est aisée : c'est ce qui désespère" (Valéry). Un artiste de valeur n'est jamais satisfait de ce qu'il a réalisé, seuls les cabotins et les barbouilleurs sont contents d'eux-mêmes. L'impossibilité de fixer l'idéal dans la matière peut dévorer une vie. "La beauté ne ravit pas : elle ravage" (Montaigne). Combien de vies d'artistes emportés par ce mal qui les ronge en sont le vivant témoignage, à commencer par Vincent Van Gogh. Mais Alfred de Musset, qui a insisté sur le caractère tragique de la création, l'a toujours conçue comme un accouchement. Les deux aspects sont intimément liés, la souffrance et la joie. L'artiste, qui enfante une oeuvre, en a la délivrance dans la douleur.
     La sensation que c’est beau  peut arriver soudain en allant au concert ou en entendant « trois petites notes de musique », en regardant un paysage, un jardin, un bouquet ou une fleur, en apercevant un visage humain d’enfant, de femme ou de vieillard, en visitant un palais ou un temple, ou en allant au cinéma … Et l’on s’écrie aussitôt « Oh que c’est beau !», ce qui est un jugement.

 2. Le jugement de beau affirme cette présence. "Le beau est l'objet d'une satisfaction désintéressée et libre" (Kant). Le beau ne sert à rien, il s’impose sans qu’on puisse le démontrer, mais l’on ressent le besoin impérieux de l’affirmer et parfois de le faire partager, même si l’on n’y arrive pas toujours. Le choc est premier et que ce n'est qu'après, en voulant le communiquer à autrui, qu'on l'affirme comme universel.
     Mais alors tout le monde se heurte aux objections de la variété des objets beaux. Montaigne objectait que certains trouvent beau un nez plat et large, des lèvres grosses et enflées, alors que pour d'autres ce sont des grandes oreilles ou des dents rougies ou noircies. Et Voltaire trouvait spirituel de se moquer du galimatias des penseurs parce que pour un nègre de Guinée le beau est une peau noire huileuse, des yeux enfoncés, un nez épaté et que pour un crapaud c'est sa crapaude.
    Ce qui nous sauve est le goût ou faculté de juger intuitivement et sûrement des valeurs esthétiques en particulier en ce qu'elles ont de correct ou de délicat. Et notre goût s’est élargi à la terre entière depuis Montaigne et Voltaire.

Nous distinguons bien des catégories.
    Le joli n'a pas la grandeur du beau, il amuse un instant sans émouvoir vraiment. Le gracieux est gratuit, il nous fait librement don de son harmonie. La grâce est le frisson de l'immatérialité qui passe à travers la matière, par la transparence de l'idée dans la forme. Le sublime est-il le superlatif du beau ou son dépassement ? Etymologiquement il est le plus haut degré, mais il est aussi ce qui dépasse infiniment. Il met en jeu le sentiment de l'infini et impose le respect. Le sentiment du sublime est inhérent au Transpersonnel. Le beau charme, alors que le sublime émeut. L’expérience du sublime peut être donnée par la vue de l’océan et de ses tempêtes, des sommets enneigés des montagnes qui se dévoilent soudain très haut dans le ciel, par une marche dans le désert (de sable ou de neige) et surtout par la contemplation du ciel étoilé la nuit (en s’allongeant sur le sol pour le regarder pendant au moins une heure).

3. L'émotion est pour le Transpersonnel la part importante. Elle peut naître dans la création, l'interprétation et la contemplation.  La joie et l'émerveillement peuvent être le lot du créateur. L'interprète en reproduisant une oeuvre lui donne une nouvelle vie. Dans la contemplation, on est d'abord subjugué par un choc émotif intense, puis emporté par l'enthousiasme, on communie avec l'élan de l'oeuvre et l'on peut entrer en extase. Alors peut se déclencher une expérience transpersonnelle avec l'entrée dans un état non-ordinaire de conscience (ENOC). Lors du premier contact, on est écrasé, stupéfié, avec un trouble de l'esprit. Puis on se sent comblé, comme si  on l'attendait depuis longtemps. Après viennent la joie et l'exultation. C'est enfin là ! Et l'on comprend que ce qu'apporte le beau est plus une joie qu'un plaisir. On ne peut plus se détacher de la beauté, on la veut permanente, sinon éternelle. L'âme enchantée du violon a créé le sortilège de l'âme.

    Cette émotion se mue en un ravissement. On est ravi au deux sens du terme : enchanté, comblé, parfaitement satisfait,  mais aussi arraché, enlevé comme par un rapt. Alors cette merveilleuse exaltation peut nous emporter hors de nous-même jusqu'à l'extase, selon l'aveu de Baudelaire : "Dès les premières mesures je subis une de ces impressions heureuses que presque tous les hommes imaginatifs ont connues par le rêve dans le sommeil. Je me sentis délivré des liens de la pesanteur et je retrouvais par le souvenir l'extraordinaire volupté qui circule dans les lieux hauts... Ainsi je conçus pleinement l'idée d'une âme se mouvant dans un milieu lumineux, d'une extase faite de volupté et de connaissance et planant au-dessus et bien loin du monde naturel. Sensation de béatitude spirituelle et physique... lumière intense qui réjouit les yeux et l'âme jusqu'à la pamoison... Ma volupté a
vait été si forte et si terrible que je ne pouvais m'empêcher d'y retourner sans cesse."
    Le ravissement esthétique est effectivement la première forme fruste de l'extase. Il est très répandu et bien des personnes y ont eu accès au moins une fois dans leur vie. Mais l'expérience esthétique est à l'extase ce que l'orgasme est à l'expérience mystique.

Nous proposons d'appeler TRANSCRET la transparence du réel, le surgissement de l'invisible à travers le visible.  Le transcret n'est ni abstrait ni concret, ni irréel ni platement réel, mais surréel. Il est ce qui mène directement au surconscient ou état supérieur de conscience. Ce qui transparaît dans le donné à voir renvoie à un au-delà. Le transcret est ce qui permet de voir une Transcendance dans le plus humble objet par le rapport caché/dévoilé qui est celui du divin.  Il nous parait constitutif de la condition humain qui secrète un espace et vit le regard tendu, au loin, vers un horizon.

Le message est d'emblée cosmique et ne peut être compris que dans l'ordre symbolique, il est accès à la Totalité et au miroitement de l'Un dans la transparence de la lumière.

La définition que nous adoptons est : le beau est la splendeur de l'Etre, l'éclair fulgurant de la Perfection. Il est le marqueur spécifique qui signale, comme un clignotant, la présence d'une Valeur que nous détaillons ultérieurement en Bien, Vrai, Juste... Dans l'Etre, ce qui est conforme est vrai, ce qui est parfait est bien, ce qui est splendide est beau. Il se signale par une luminosité qui nous émeut et nous permet de reconnaître son surcroît de présence dans l'objet qui nous charme et nous envoûte. Un éclat fugitif nous indique cet effet de miroir. C'est que l'invisible vient de transparaître un l'instant à travers le visible. Comme dans le koan Zen la beauté est le doigt qui montre la lune : par l'émotion qu'elle suscite en nous, elle nous renvoie à autre chose. Hélas, le plus souvent nous oublions le renvoi et restons fasciné par l'objet beau, en regardant le doigt comme un chien.

Bien des auteurs ont tourné autour de cette définition du beau,
comme l'invisible manifesté par le visible :

"la vertu qu'a l'invisible de nous causer un plaisir désintéressé" (Jouffroy),
"la contemplation des choses indépendantes du principe de raison" (Schopenhauer),  "Lorsque le beau apparaît immédiatement à la conscience dans la réalité extérieure, alors l'idée n'est pas seulement vraie mais belle. Le beau se définit donc comme "la manifestation sensible de l'idée » (Hegel).

Bien plus difficile est le projet de définir le beau par l'analyse de ses parties : "l'ordre régi par les nombres" (Pythagore), "l'ordre uni à la grandeur" (Aristote), "l'arrangement et la proportion" (Bossuet), "l'unité de la multiplicité, l'accord des éléments d'une diversité, l'harmonie d'une heureuse proportion" (Leibniz), "l'unité dans la variété" (Kant), etc.

Qu’est-ce donc que le beau pour moi ?

tueurdemc n'a pas cherché à établir ou imposer des critères de beauté universels, on a tous conscience ici, bac+5 et au delà, que cela relève du culturel et non du naturel. Elle a simplement relevé le fait que si nous devions noter son skin, peu importe sur quels critères subjectifs nous nous serions basés, il serait loin du 7/10.
Je te suggère de retenter ta chance avec un autre skin ou d'attendre que le niveau requis soit de 7/100. Tu peux aussi passer par Dofus Tools et nous présenter ton futur projet à défaut d'opérer des changements dans l'immédiat.
Bon courage.
avatar
Miss-Ehlyana
Secretaire
Secretaire
Messages : 928
Inscription : 08/11/2014
Age : 21
Localisation : sur mon kramkram *.*

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 2:49
T'es le pote à Yawa ? Ah.

Spoiler:

A+ DANS LE BUS
avatar
--sram-sympa--
Bras Droit
Bras Droit
Messages : 577
Inscription : 07/11/2014
Age : 23
Localisation : Le Havre

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 2:55
Excusez moi de vous dire ça, mes pauvres, mais vous confondez un peu tout. Vous faites un amalgame entre la coquetterie et la classe. Vous êtes fous. Vous dépensez tout votre argent dans les habits et accessoires de mode.. mais vous êtes ridicules. Enfin si ça vous plaît.. C'est vous qui les portez. Mais moi, si vous voulez mon opinion, ça fait un peu has been.

POUR évidemment sinon


Dernière édition par --sram-sympa-- le Mer 17 Mai 2017 - 2:58, édité 1 fois
avatar
Terra
Membre
Membre
Messages : 546
Inscription : 08/11/2014

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 2:57
Va à un entretien en tenue de prisonnier orange et bleue comme lui et on en reparle après
avatar
Euph
Messages : 17
Inscription : 15/05/2017

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 7:57
Salut salut,

Merci pour vos réponses x) Pour répondre à Morgiane j'ai trois Cra parce qu'avant d’arrêter de jouer je farmais la zone des abysses quand il était encore possible de faire pleins de flèches explo !

Et pour le skin bah... c'est une affaire de gout ! disons que je pensais le changer quand j'aurais un peu plus de sous, mais a vrai dire mon perso est déjà magnifique !
avatar
Nephalas
Membre
Membre
Messages : 22
Inscription : 30/10/2016
Age : 23

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 13:51
Contre le commentaire de SS (ton skin est or compétition)

POUR la candidature -relooking-ouvert-à-tous-
avatar
xX-Killer-Pro-Xx
Membre
Membre
Messages : 172
Inscription : 18/12/2014
Age : 67
Localisation : Mapagro

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 17:21
Tu as parlé de moi dans ta candidature. POUR bien entendu !
avatar
tueurdemc
Admin
Admin
Messages : 1082
Inscription : 02/11/2014
http://nightmare.graphforum.com

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 18:59
@--sram-sympa-- a écrit:Excusez moi de vous dire ça, mes pauvres, mais vous confondez un peu tout. Vous faites un amalgame entre la coquetterie et la classe. Vous êtes fous. Vous dépensez tout votre argent dans les habits et accessoires de mode.. mais vous êtes ridicules. Enfin si ça vous plaît.. C'est vous qui les portez. Mais moi, si vous voulez mon opinion, ça fait un peu has been.

POUR évidemment sinon

Marre des provinciaux qui parlent de mode alors qu'ils s'habillent chez jules et naf naf.
avatar
Henk
Membre
Membre
Messages : 502
Inscription : 17/01/2015
Age : 19

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 20:29
Marre des bretons qui font la morale……
avatar
yawaio
Membre
Membre
Messages : 223
Inscription : 10/03/2016
Age : 20
Localisation : [5,7]

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 20:54
Mare à canard
avatar
tueurdemc
Admin
Admin
Messages : 1082
Inscription : 02/11/2014
http://nightmare.graphforum.com

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 22:03
"Je te suggère de retenter ta chance avec un autre skin ou d'attendre que le niveau requis soit de 7/100. Tu peux aussi passer par Dofus Tools et nous présenter ton futur projet"

Je plussoie, là on sait pas à qui on à affaire, présente nous un ppt (ou un paint, c'est mieux) avec des projets, montre nous que t'es ambitieux..... Merci aux membres de ne pas vous éparpillez et de rester concentré sur la candidature.
avatar
Euph
Messages : 17
Inscription : 15/05/2017

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 22:17
Après 15 minutes me voilà réactif !

Pour prouver mon ambition !

avatar
tueurdemc
Admin
Admin
Messages : 1082
Inscription : 02/11/2014
http://nightmare.graphforum.com

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 22:33
Lourd



Je parlais du skin en fait mais bon, l'intention y est, on voit ta motivation.
avatar
Terra
Membre
Membre
Messages : 546
Inscription : 08/11/2014

Re: Candidature d'Euph

le Mer 17 Mai 2017 - 23:10
Je perdais espoir avec le niveau relativement bas des dernières candidatures.

Pour.
avatar
Arazal
Membre
Membre
Messages : 31
Inscription : 30/03/2017
Age : 28
Localisation : Nantes

Re: Candidature d'Euph

le Jeu 18 Mai 2017 - 12:25
Hello,

La candid et la suite correspondent bien à l'esprit de la guilde à priori x)

Pour !
avatar
Euph
Messages : 17
Inscription : 15/05/2017

Re: Candidature d'Euph

le Jeu 18 Mai 2017 - 18:48
Quand ont co team c'est pour la vie, y'a des liens forts qui viennent avec le temps, et des secrets... très sombres !
avatar
yawaio
Membre
Membre
Messages : 223
Inscription : 10/03/2016
Age : 20
Localisation : [5,7]

Re: Candidature d'Euph

le Jeu 18 Mai 2017 - 19:25
En parlant de secrets sombres, tu as oubliés de préciser que tu es un chasseur d'egirl.
avatar
Henk
Membre
Membre
Messages : 502
Inscription : 17/01/2015
Age : 19

Re: Candidature d'Euph

le Jeu 18 Mai 2017 - 19:49
CDI larbin incoming
Contenu sponsorisé

Re: Candidature d'Euph

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum